Accueil
  •            

    Cours sur la migration et la bonne gouvernance en Afrique

    Le 12 décembre 2017, Dr Ghislain Patrick Lessène, Directeur exécutif du CEJA, a animé une session de formation organisée par le Geneva Center for Security Policy (GCSP) à l’intention des diplomates Camerounais.  La formation, qui portait sur “ la bonne gouvernance et la migration pour diplomates camerounais ”, a été l’occasion d’analyser les «  Systèmes politiques nationaux » et leurs liens avec la bonne gouvernance et la migration. Le Directeur exécutif du CEJA a mis l’accent sur la nécessité pour l’Afrique de se doter de systèmes politiques nationaux solides fondés sur l’intérêt général et des institutions républicaines fiables et déterminées pour prévenir les conflits, source de flux migratoires de la population africaine. Le cours a donné lieu à d’intenses échanges interactifs sur l’état de lieux démocratique du continent de ces dernières années ainsi qu’à l’analyse du rôle moteur que le Cameroun joue actuellement dans la stabilité de l’Afrique centrale.

       

       
    Signature d’accords de partenariat
    Le CEJA a élargi sa coopération  avec des institutions publiques et la société civile africaines.

    République Centrafricaine
    Autorité Nationale des Elections (A.N.E)
    Le CEJA a conclu un accord de coopération avec l’Autorité Nationale des Elections (A.N.E) visant  au renforcement des capacités du personnel de l’A.N.E et de la sensibilisation du public dans le domaine électoral en République Centrafricaine.

    Toute information sur l’A.N.E est à rechercher sur le lien: http://www.anerca.org/index.php.

    Centre International pour le Développement de l'Ethique du Leadership (CIDEL)
    Un accord de partenariat  a été signé entre le CIDEL et le CEJA  portant sur la création d’une formation sur le droit et l’éthique en République Centrafricaine, l’organisation de séminaires, colloques et conférences sur le droit et l’éthique en République Centrafricaine ainsi que la planification, l’élaboration et la mise en œuvre de programmes communs de recherche.
     
    Burkina Faso
    Comité International Joseph Ki-Zerbo pour l’Afrique et sa Diaspora (CIJKAD)
    Le CEJA a conclu un partenariat avec le CIJKAD portant sur l’organisation de séminaires, colloques et conférences sur la bonne gouvernance et les thématiques essentielles au renforcement de l’Etat de droit,  la démocratie et le développement durable de l’Afrique.


       

       

    La Conférence des “Vendredis de la Commission prévue en marge du 5eme Sommet UA-EU”
    Date et Lieu : 24 novembre 2017, à la salle de la caisse de stabilisation
    (près de Ivotel Hotel) à 8h30. Abidjan Plateau (Cote D’Ivoire)

    Voir le programme >>>

             
               
  • Participation du CEJA au 6ème Forum de la CUADI

    Du 4 au 5 décembre 2017, le CEJA a participé au 6ème Forum de la Commission de l’Union africaine pour le droit international (CUADI) qui s’est tenu à Malabo, Guinée Equatoriale, et qui avait pour thème » Les conséquences juridiques, politiques et socio-économiques de la migration : La situation des réfugiés et des personnes déplacées internes en Afrique » (plus amples informations sur le forum : https://au.int/en/newsevents/20171201/sixth-forum-international-law-and-african-union-law).

    Cette participation visait au renforcement de la coopération entamée depuis octobre 2015 lors du 4ème Forum du Caire, Egypte.


    Intervention au Forum

    Dr Ghislain Patrick Lessène, Directeur Exécutif du CEJA, est intervenu lors de la session 6 : Défis et perspectives. Sa contribution a porté sur «Détention des migrants : La protection de leurs droits selon le droit international ». Dans un premier temps, il a dressé un aperçu des principes fondamentaux de protection des migrants détenus (caractères exceptionnel, nécessaire, raisonnable et proportionnel de la détention, durée limitée de la détention, respect du principe de la légalité, indérogeabilité des normes impératives de droit, garantie du traitement humain, garantie de la dignité humaine, intangibilité et inaliénabilité des droits des migrants détenus). Dans un second temps, il s’est focalisé sur les garanties du droit international des droits de l’homme (« trinité des droits » : obligation de notifier la détention à un tiers, accès à un avocat et accès à un médecin ; le droit de contester la la légalité de la détention ; l’exigence d’un contrôle des lieux de détention : contrôles externe et supranational). Dans un troisième temps, il a analysé les garanties du droit international humanitaire (garanties fondamentales communes de l’article 75 du Protocole additionnel 1 aux Conventions de Genève de 1977 et les garanties relatives au lieu d’internement).

    Il y a lieu de rappeler que pour assurer le rayonnement de la CUADI, le CEJA a publié les travaux de ses trois premiers fora et est disposé à poursuivre de telles activités de concert avec la CUADI.


  •  
    Ghislain Patrick Lessène
    Directeur exécutif, CEJA
     

     

    Affaire Hissène Habré: Quelles leçons tirées du verdict des Chambres Extraordinaires Africaines du 30 mai 2016 ?

    Le 30 mai 2016 est une date hautement historique pour l’Afrique. En effet, ce jour–là, les chambres Extraordinaires Africaines, créées par un accord du 22 août 2012 entre  l’Union africaine et le Sénégal pour juger Hissène Habré l’ancien président et dictateur tchadien, l’ont condamné à la prison à vie pour les atrocités  commises durant son règne à la tête du Tchad de 1982 à 1990. C’est une première en Afrique où  on note une réticence des dirigeants africains, voire une hostilité prononcée, à l’égard de la Cour pénale internationale (CPI).

    Lire plus >>>

Événements du CEJA

Déclaration du CEJA

« Une Afrique bâtie sur le droit »

Nous, juristes africains, profondément préoccupés par la situation dramatique aux plans politique, économique et social dans laquelle vit la majorité des populations africaines alors que ce beau continent regorge d’immenses atouts humains et de ressources naturelles susceptibles de  combler tous les besoins  fondamentaux des peuples africains ;

Considérant que la patrimonialisation du pouvoir conduit à la mauvaise gouvernance et à la déliquescence des Etats africains tout en perpétuant l’ignorance des règles et valeurs tant universelles qu’africaines;

Lire plus >>>

CEJA - Espace Membres

CEJA - Restez informé sur l'actualité

Partenaires du CEJA... ICI >>>

--------     Centre d’Etudes Juridiques Africaines (CEJA)
Rue des Savoises 15
CH-1205 Genève
Tél: +41 (0) 76 594 73 88
@mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
--------               --------    

Contact

Webmail

S5 Box

Login